Certification Ports propres

Les ports de Villefranche sont certifiés depuis mars 2019.

DR

La certification européenne « Ports Propres » concerne les ports de plaisance, maritimes, fluviaux et lacustres, qui veulent mettre en valeur leur gestion environnementale virtuose du domaine portuaire.

Cette certification naît du travail commun de l’UPACA, de la Région Sud, de l’Agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse et de l’ADEME. 

A ce jour, 60 ports en PACA ont obtenu la certification.

La démarche de certification est volontaire et s’articule en 5 étapes principales :

  1. l’étude diagnostique environnementale ;
  2. la mise en place de moyens de lutte contre les pollutions chroniques ;
  3. la mise en place de moyens de lutte contre les pollutions accidentelles ainsi que d’une politique d’économie des ressources d’eau et d’énergie ;
  4. la formation du personnel ;
  5. la sensibilisation des usagers.

L’objectif de cette certification, au-delà de la gestion environnementale du port, est aussi :

  • le développement de pratiques raisonnées en matière de tourisme, de développement économique, d’aménagement du territoire puisque de plus en plus les ports deviennent des interfaces terre-mer,
  • le maintien du patrimoine culturel local et du patrimoine maritime,
  • la création et le soutien d’activités pédagogiques.

La certification 

La certification est obtenue suite à un audit initial réalisé in situ par l’AFNOR, un organisme de certification indépendant, à condition que le port ait satisfait les 17 critères principaux du référentiel CWA 16387. Ceux-ci portent sur :

  • une gestion responsable et durable de l’infrastructure portuaire,
  • la mise en place d’une gestion raisonnée
  • la traçabilité des déchets dangereux, sur la pratique au quotidien d’éco-gestes,
  • la formation, l’information et des actions pédagogiques.

Si l’audit initial est favorable, la certification est délivrée pour une durée de trois ans et soumise à un contrôle annuel de la part de l’AFNOR, la première année à nouveau in situ, la deuxième sur documentation.

L'engagement des ports de Villefranche-sur-Mer

La Régie des Ports de Villefranche-sur-Mer s’est engagée en 2018 dans la démarche de certification, pour les deux ports Darse et Santé, avec notamment l’adhésion à la Charte UPACA.

En mars 2019, a eu lieu l’audit initial de certification, avec visite par l’AFNOR de deux ports pendant deux jours et obtention immédiate de la certification pour les deux ports.

Le résultat positif de cet audit a été la conséquence d’un travail réalisé sur plusieurs mois selon le plan d’actions suivants :

  • la gestion de deux Point Propres à la Darse pour les déchets non ménagers ;
  • la gestion et l’entretien des sanitaires réservés aux plaisanciers ;
  • la gestion de déchets dangereux ;
  • la prévention des pollutions accidentelles, avec également la mise en place d’entrainements réguliers du personnel portuaire au déploiement des barrages anti-pollution ;
  • la coopération avec les restaurateurs présents sur le domaine portuaire avec un suivi des évacuations des huiles et graisses des restaurations ;
  • la formation du personnel portuaire à la gestion « Ports Propres »;
  • la réfection de la station d’avitaillement ;
  • le nettoyage régulier des fonds marins des ports et de la digue à la Darse ;
  • la destruction d’épaves et de navires abandonnés ;
  • des nombreux travaux sur le domaine portuaire ;
  • le changement des bornes eau-électricité au quai de la Corderie ;
  • la gestion raisonnée des aires de carénage ;
  • la fermeture de la cale de halage avec interdiction de carénage à la Santé et en contre partie, mise en place des grutages gratuits pour les pécheurs à la Darse ;
  • l’investissement général de toute l’équipe portuaire que ce soit sur le plan d’eau, à l’accueil ou sur le terrain.

En octobre 2019, deux agents ont participé à la formation « Ports Propres actifs en biodiversité », un volet complémentaire de la certification « Ports Propres » qui vise à favoriser la protection et le développement de la biodiversité en milieu marin mais également en milieu terrestre.

Différentes actions sont donc réalisées sur l’ensemble du domaine portuaire, selon la logique que les structures portuaires sont désormais  une véritable interface.

Cette démarche s’inscrit dans les objectifs du Green Deal départemental.